• festival à prix libre, Lyon France, du 1er au 3 juin

édito

Rebaï Mehentel,
Président du 6e Continent

Le 19e anniversaire de notre Festival est un bonheur pour tous les publics et bénévoles, ainsi qu’une occasion pour le Président et des Administrateurs de fêter la longévité d’une association qui oeuvre pour les autres : cela montre sa bonne santé et sa force à surmonter les épreuves du temps. C’est la démonstration que cette capacité à durer est la plus belle preuve de réussite, cela démontre aussi que, 19 ans après, porteurs et défenseurs d’un projet humaniste et citoyen, nous ne nous sommes pas trompés. Que nous avons su pallier aux carences, de plus en plus importantes de la puissance publique. Mais, que cet anniversaire soit également l’occasion et le plaisir de constater combien est loin, aujourd’hui, du 1er Festival 6e Continent du passage à l’an 1997. Cette vitalité débordante, nous la devons essentiellement aux bénévoles et adhérents, toujours plus nombreux, qui investissent leur temps et leur énergie sans compter. Ainsi qu’à l’équipe d’Administrateurs et Med, le directeur du festival, qui a tissé ce véritable fil d’Ariane depuis 1997, début de cette formidable aventure.
Merci à nous tous de contribuer au rayonnement des Cultures et Musiques du Monde, et à nourrir l’un des besoins fondamentaux de l’être humain, le contact avec autrui. Échanger, questionner, écouter, réfléchir, partager, donner et recevoir constituent le socle de notre 6e Continent.
Avec les Administrateurs, je vous et nous souhaite une très belle 19e édition du Festival 6° Continent.
Encore merci à toutes et tous d’exister, chaleureusement à vous,

Mohamed Sidrine,
Directeur du festival

19 ans déjà. Presque deux décennies de découvertes, d’émerveillements, de rencontres, d’échanges…
Je me souviens de la première édition où l’on se battait pour que “les musiques du Monde” soient à leurs tours visibles sur l’espace public et que l’on démontrait qu’elle était un vecteur essentiel pour combattre l’ignorance qui nous divisait. Un levier indispensable pour que, main dans la main, l’on construise un nouveau modèle social, harmonieux et fraternel…
Aujourd’hui et presque 20 ans après, “les musiques du monde” ont intégré les différents champs de l’action culturelle. Cependant, elles demeurent un terrain sensible qui renvoie, malheureusement, pour certains, à l’Etranger, au “Metèque” et à toutes ces questions d’actualité liées au déplacement de l’Homme.
Les pouvoirs publics s’y désengagent tour à tour. Que faire? Baisser les bras et laisser ce champs vide après tant de combats? Que nenni… Le 6e Continent est un projet culturel, citoyen, societal et profondement humaniste. Il sera toujours là, peut-être sur une autre forme. Mais le fonds ne changera point, quitte à entrer dans la résistance.
Enfin, je ne peux m’empêcher de citer feu Sidya Cissé, écrivain et ancien membre du Conseil d’administration du 6e Continent : “lors qu’il est question de donner un coup de fouet à la création (…) hors métissage, point de salut dans le landerneau”.

programmation

TOUS A LA GUILL
Jeudi 1er juin - 14h-00h

Cette année encore, le 6e Continent met en avant son quartier de résidence : la Guillotière, faubourg mythique puisque le pont de la Guillotière a longtemps été l’unique pont de Lyon sur le Rhône, donnant au quartier le statut d’unique « porte d’entrée » Est de la ville. Cela permit l’arrivée des immigrés venus d’abord d’Italie au XIXe siècle puis du Maghreb, de Turquie ou encore d’Asie. Aujourd’hui la Guillotière demeure un quartier cosmopolite et le festival souhaite représenter les nombreuses cultures qui y résident aux côtés d’artistes de renommée internationale.

LES RAMONEURS DE MENHIR
Samedi 3 juin

Les Ramoneurs de menhirs est un groupe breton de punk celtique, formé en 2006. Il est constitué du couple de sonneurs Éric Gorce à la bombarde et Richard Bévillon au biniou, de Gwénaël Kere au chant et de Loran à la guitare électrique. La distorsion saturée de la guitare se mêle aux timbres aigus des instruments traditionnels et la boite à rythme accompagne le rythme intense et répétitif de la danse bretonne.

HK
Samedi 3 juin

Après s’être déclaré « Citoyen du monde », après s’être indigné de sa voix et de sa plume à propos de nos « Temps modernes », après nous avoir promis qu’il ne lâcherait rien, après avoir « rallumé les étoiles » avec sa joyeuse bande de saltimbanks, HK présente son nouvel album : L’empire de papier (3 mars 2017).

RADIO KAIZMAN
Samedi 3 juin

Profondément inspiré des sonorités urbaines, du groove et des rythmes typiques des marching bands New Orleans, Radio Kaizman envoie un son percussif et cuivré, mélange d’in uences multiples du jazz au hip-hop.

MAURICE KLEZMER
Samedi 3 juin

Un violon crisse. La clarinette hurle à la Lune, un banjoïste aiguise ses cordes et commence à marteler inlassablement sa grosse caisse ; alors le contrebassiste entame une pompe fumante, crie ou grogne : la machine Maurice K est lancée.

IMHOTEP
Vendredi 2 juin

C’est le plus grand bâtisseur de l’histoire de l’humanité. Mais ses potes l’appellent Tonton. « Le savant Imhotep, grand prêtre, scribe et architecte, poète et mystique » décrit par Gaston Leroux dans le fameux spectacle son et lumières de Karnak s’est réincarné en Pascal Perez, un musicien producteur marseillais qui depuis la fin des années 80 officie au sein d’IAM en tant qu’architecte sonore et concepteur des pyramides rapologiques de ce groupe légendaire qui a écrit en lettres de feu l’histoire du hip-hop français.

KANKA
Vendredi 2 juin

Cet artiste est aujourd’hui considéré comme l’un des fers de lance de la scène dub européenne, sans compter sur ses performances lives qui font toujours l’unanimité. Multi instrumentiste issu de la scène reggae, KANKA compose depuis 1997 autour d’un univers qui se caractérise principalement par des morceaux énergiques influencés par le dub anglais et Jamaïcain.

DJ FROGG
Vendredi 2 juin

Fervent défenseur des mélanges improbables et ostentatoires, Frogg se plait à brasser les époques et les cultures. Ses Dj-Set sont construit à la manière d’un grand Mash-up où se mêlent Electro-Swing, House, Rock’n’Roll, Techno, Blues, Jazz Manouche, Balkan Beats, Sonorités Orientales, et autres Musiques du Monde.

SAADJI
Vendredi 2 juin

Derrière ce nom énigmatique se cache un duo original mélangeant l'électro et des instruments traditionnels, le saz turc et le didgeridoo, pour composer un dub tribal envoûtant.

DJ CLICK
Vendredi 2 juin

Qu’il soit seul ou accompagné de ses musiciens, qu’il mixe dans les soirées enfiévrées ou pour les gamins des quartiers, Dj Click reste un musicien profondément attachant et passionnant. Sollicité aux quatre coins de la planète, Click continue ainsi son aventure sur les routes, explorant les richesses de toutes les cultures rencontrées, les remixant, triturant, bidouillant pour surtout nous faire bouger ... hors de nos frontières !

image desc image desc image desc image desc image desc image desc image desc image desc image desc image desc image desc image desc image desc image desc image desc image desc image desc

jeu du monde et ateliers de peintures
Samedi 3 juin

Les associations « Croc’ aux jeux » et « Lyon à double sens » proposeront une variété de jeux ludiques et amusants pour les petits et les grands. Les festivaliers pourront aussi laisser libre cours à leur élan artistique en s’adonnant à des ateliers de créations artistiques animés par Mira et Loren.

Animations et spectacles de rue
Samedi 3 juin

Des animations et des spectacles de rue hauts en couleurs vous seront proposés tout l’après-midi au Parc de Gerland. Des animations qui feront le bonheur des grands et des petits, des amoureux, curieux ou tout simplement des badauds…

Danses du monde
Samedi 3 juin

Les élèves de danse du 6e Continent vous feront découvrir le fruit de leur travail de l’année, avec des chorégraphies de danses du monde (Africaine, Bollywood, Folk, Orientale, Zumba). Les élèves seront accompagnés de leurs professeurs expérimentés et des percussionnistes pour vous faire découvrir les danses d’ici et d’ailleurs.

restaurants du monde
Samedi 3 juin

A déguster, des plats aux saveurs venus des quatre coins du monde

Forum des associations de solidarité internationale
Samedi 3 juin

Venez à la rencontre des associations de solidarité internationale, de développement interculturel ou encore de lutte contre les discriminations. Vous pourrez découvrir leurs engagements et les actions qu’elles mènent tout au long de l’année.